Comment bien créer son potager ?
conseils-pour-aménager-son-potager

Créer son propre potager et ainsi avoir ses propres fraises, carottes, salades, tomates… est souvent quelque chose d’envisager et pour certain un petit accomplissement qu’ils ont toujours voulu avoir voir même un rêve. Qui n’a jamais voulu avoir son propre potager et avoir ses propres fruits et légumes à portée de main.  Ensemble, nous allons voir les principales étapes à la création d’un potager à domicile. Chaque détail peut être important et ainsi nous allons voir quel emplacement privilégié, quels sont les types de potagers, que planter ou encore comment le faire pour avoir vos légumes préférés dans votre jardin.

conseils-pour-aménager-son-potager
Source : Unsplash

Tout d’abord, il faut savoir que vous pouvez commencer votre potager qu’importe la saison (à condition d’y planter des légumes de saison évidemment), mais nous vous conseillons malgré tout de le débuter au printemps. Pour vous aider voici un calendrier des fruits et légumes de saison: calendrier fruits et légumes de saison. Vous l’aurez compris, il est important de le respecter sinon tous vos efforts ne serviront à rien car vous ne récolterez rien de tout ça.

L’emplacement de votre potager

Après avoir vu le plus important, nous allons voir l’emplacement idéal où devrait figurer votre potager dans votre jardin. Évidemment, la surface que vous allez consacrer à votre potager va dépendre de la place disponible de votre jardin, mais les besoins d’espaces de légumes et le temps que vous allez lui consacrer vont déterminer l’emplacement idéal.

ATTENTION, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre ! Ne faites pas un grand potager si vous êtes débutant et ne vous y connaissez pas. Au début, sans expérience, sans savoir faire, il est préférable de commencer plus petit et d’agrandir les années suivantes. Une surface de 10m2 pour un débutant semble être idéale.

Une des règles primordiales pour un potager qui marche est évidemment l’exposition au soleil. L’emplacement de votre potager devra être correctement exposé au soleil (exposé Sud ou Sud Ouest). L’air doit aussi parfaitement circuler.  Oubliez les endroits non aérés, confinés et à forte exposition au vent et au froid. Dans l’idéal, un mur ou même une haie ferait parfaitement l’affaire. Un terrain plat, avec un sol meuble (c’est-à-dire une terre pas trop dure  à travailler) et une terre riche en nutriments, pas trop acide et pas trop calcaire viennent s’ajouter à la liste pour un potager de rêve. Vous avez également la possibilité de mettre du terreau potager. Pour cela, nous vous conseillons les produits de Leroy Merlin.

Enfin un terrain bien drainé doit aussi être important, car une terre trop humide peut entraîner des risques d’asphyxie.

Si vous ne remplissez pas toutes ces conditions, ce n’est pas grave, il existe d’autres solutions que vous pouvez trouver pour compenser.

Le potager peut convenir à n’importe quel type de jardin, mais si vous envisager de créer un jardin champêtre, alors le potager sera essentiel. (mettre futur lien d’article jardin champêtre)

Si vous ne voulez pas vous embêtez sur l’emplacement, choisissez Hortusbox,  une équipe de paysagiste experts qui vous aideront à trouver le meilleur emplacement pour votre potager.

Une fois que l’emplacement est choisi, il faut choisir votre type de potager que vous allez mettre en place dans votre jardin. Il existe deux grands types de potager, le premier s’appelle le potager traditionnel. C’est le plus connu, c’est celui qui permet une culture en pleine terre. Ce type de potager demande un espace assez conséquent. Il s’adapte facilement aux envies de chacun. Il permet une plantation en rang mais aussi en lignes qui va permettre d’associer les cultures et ainsi augmenter la production globale, repousser les ravageurs ou encore éviter les monocultures. Ce type de potager est donc à privilégier si vous possédez un grand espace, que vous vous y connaissez un minimum sur les potagers et que vous en prenez soin quotidiennement.

 

Le deuxième type de potager est celui appelé potager en carrés. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un type de potager qui permet de cultiver les légumes à l’intérieur de carrés qui sont délimités par des planches en bois. Plus esthétique, il va permettre de cultiver plus en hauteur (ce qui est plus favorable pour drainer). Si vous possédez une terre lourde, il est plus sage de se tourner vers ce type de potager pour votre jardin tout comme si vous avez un tout petit espace à consacrer à votre potager dans votre jardin. Ce type de potager est plus pratique et de plus en plus prôné par les amateurs de potager.

 

Si aucun des deux types de potager vous attirent ou ne vous correspondent, vous pouvez toujours créer votre potager sur mesure, en innovant, en faisant des rectangles ou encore un potager en rond. Laisser libre à votre imagination mais n’oubliez pas que votre parcelle ne doit pas devenir trop difficile à cultiver. Prévoyez des allées ou des marches pour poser vos pieds afin d’éviter de marcher sur vos récoltes (ce qui serait embêtant).

 

Enfin, un dernier type de potager qui fait surface ces dernières années et qui est de plus en plus tendance est le potager en permaculture. Il a pour objectif de s’inspirer de la nature pour les différentes cultures. Avec ce type de potager, les espèces sont multiples, indigènes et peuvent interagir entre elles. Les insecticides et engrais sont proscrits, et les surfaces sont optimisées, ainsi que l’utilisation de l’eau et du soleil. Le principal objectif est de ne plus détruire les écosystèmes et autre avantage, les potagers en permaculture demandent beaucoup moins de soins que les autres potagers.

Une fois ces étapes préliminaires mais essentielles accomplies, il vous reste à faire le plus intéressant, c’est à dire préparer votre potager. 

 

La première étape consiste à faire un plan de votre futur potager. Cela sera plus clair pour vous, vous serez mieux organisé et il vous permettra de maximiser au plus possible votre surface. Après avoir effectué le plan, il faut mettre les mains dans cambouis. 

Ensuite, il faut désherber à la houe (ou avec une bêche) pour retirer toute la pelouse avec les racines comprises, veillez à décaper au moins 5 centimètres du sol.

Une fois que cela est fait, il faut ameublir votre sol, le décompacter en profondeur. C’est très important de bien faire cela car c’est ce qui va conditionner en grande partie la réussite de votre potager ou non.

Pour décompacter en profondeur sans porter préjudice à votre sol, il faut une grelinette (ou une fourche-bêche) puis planter l’outil dans la terre (avec toute sa longueur) et soulever la terre sans la retourner.

 Faite cela en reculant, c’est un conseil pour ne pas marcher sur une terre décompactée.

Enfin, vous allez vous servir d’une griffe pour casser les grosses mottes et affiner la terre et sa structure. Faite attention à ne pas retourner la terre mais bien à la décompacter.

En dernier lieu, il faut fertiliser la parcelle pour nourrir le sol et ainsi les légumes. Il faut donc ajouter du compost (comptez environ 3 kg de compost par m2). Épandez le compost sur la terre et intégrez le à la couche superficielle de terre grâce à une griffe. Le fumier en granulés est également une option possible pour cela.  Pour finir le travail, nivelez et cassez les petites mottes grâce à la griffe puis du râteau. 

conseils-pour-aménager-son-potager
Source : Unsplash

Vous avez maintenant, un potager qui est près à accueillir ses locataires pour un bon moment. Il vous reste plus qu’à planter vos semis et vos légumes et à attendre patiemment que ceux-là poussent.

 Pour faciliter le travail du sol (labour, bêchage), veillez à éviter de placer les plantes annuelles, c’est-à-dire la plupart des plantes potagères et vivaces (par ex: fraisier, asperge,thym, ciboulette…) ensemble. Les vivaces seront mieux en bordure ou sur une autre parcelle de terrain.

 

Pour les potagers en carrés, il vous suffit de vous munir d’un bac, de le remplir de terre et/ou terreau, de bien mélanger et d’y installer vos plantations et de recouvrir de terre celles-ci. Enfin, les arroser et le tour est joué. 

 

Maintenant, vous avez toutes les clés pour avoir un potager qui fonctionne correctement et pour manger local toute l’année dans votre jardin. Avoir un potager n’est pas sans effort, une fois aménagé, il faut ensuite en prendre soin. Arroser quotidiennement votre potager  est nécessaire, sinon l’arrosage automatique goutte à goutte est parfait pour vous et votre nouveau protégé. L’article vous aidera si vous voulez installer un système d’arrosage automatique et ainsi vous facilitez la vie.

 

À votre service ! Evan de chez Hortusbox. 

Plus
d'articles

Vous avez un projet ?

Recevez notre guide de préparation de projet gratuitement.