Pailler ses plantes : comment ça marche ?
Pailler ses plantes : comment ça marche ?

Pailler ses plantes : comment ça marche ?


J’aménage mon jardin avec HortusBox

Le paillage des plantes est un événement important dans la vie d’un jardinier, (c’est un peu comme Noël ou Pâques en quelque sorte).

Pour les profanes, ce mot barbare consiste simplement à recouvrir le sol à l’aide de matériaux efficaces pour éviter d’abimer la partie inférieure des plantes cultivées. 

« C’est pas sorcier » comme on dit, alors laisser nous vous livrer quelques informations à ce sujet 😉 ! 

Quand faut-il pailler ses plantes ?

paillage hiver plantes

Idéalement le paillage se fait dès qu’une suspicion de gelée se fait sentir autrement dit vers l’approche de l’automne.

Pailler trop tard pourrait être dommageable à vos plantes car en effet, pailler sur un sol gelé empêcherait de réchauffer le sol et cela les étoufferait.

La majorité des plantes et cultures (verger, potager, jardin d’ornement) qu’elles soient en pleine terre ou en pots peuvent être paillées.

C’est encore plus le cas des plantes très gourmandes en eau, cependant, attention à ne pas pailler les plantes craignant l’humidité.

Quelle est la marche à suivre pour pailler ses plantes ?

Premièrement, veiller à ce qu’aucune mauvaise herbe ne subsiste avant de pailler votre sol. Deuxièmement, il ne faut pas pailler trop près des pieds des plantes, sinon cela favorise la moisissure. Troisièmement, veillez chaque année à changer le type de paillis pour ne pas dénaturer le sol.


J’aménage mon jardin en 3D

Quels matériaux utilisés pour pailler les plantes ?

Il existe une multitude de matières susceptibles de remplir le rôle de paillis. Chacune ayant ses avantages et ses inconvénients :

paillage hiver

  • Les copeaux de bois et les écorces : ce type de paillis est très pérenne cependant ils n’apportent que très peu de matière organique. Ils sont également bien meilleurs marché et se déclinent en de multiples coloris permettant de s’adapter à tous les types de jardin.
  • Les tontes de gazon ou terreau de feuilles: c’est un paillis écologique qui permet de garder une humidité certaine du sol. Au vu de leur constitution riche en azote, ils fourniront les ressources nécessaires aux plantes.  Afin d’éviter les moisissures et les champignons, il faut veiller à ce que les tontes et feuillages soient bien secs. Sa durée de vie n’est cependant que de quelques mois avant sa décomposition.
  • La paille et le foin: Ce type de paillage est quant à lui riche en potassium, veillez à choisir de la paille bio pour éviter les pesticides. C’est le meilleur pour les sols sableux ou en pente et limite les risques d’érosion.  
  • Le papier journal et le carton: c’est le meilleur paillis jusqu’à présent qui limite efficacement les mauvaises herbes. Il faut prendre en compte que ce type de paillis doit se changer impérativement tous les ans. Il est parfait pour compléter une première couche de paillis végétale.
  • La toile de jute et la fibre de coco: très écologiques, ces derniers sont complètement biodégradables. Elles sont idéales pour couvrir de très grandes surfaces, laissant pénétrer l’eau et l’air, la terre ne peut être plus que nourrie correctement.  Cependant, la lumière, elle, reste bien à l’écart empêchant les mauvaises herbes de se développer.


Commencer mon projet maintenant !

Désormais vous en savez un peu plus sur le paillage. Il ne vous reste plus qu’à remonter vos  manches et vous munir de vos plus beaux gants.
C’est un vrai feu de paille, Léa de chez Hortusbox. 

Pailler ses plantes : comment ça marche ?

Plus
d'articles

Votre conception paysagère gratuite !

Jusqu’au 31/12/2022, votre conception d’aménagement extérieur est remboursée, dès 2 000 € d'achat pour réaliser votre projet dans l’un des magasins Leroy Merlin.

Vous avez un projet ?

Recevez notre guide de préparation de projet gratuitement.